Comment isoler la toiture de son garage ?

Isoler toit garage

En fait, le garage devient souvent la source d’un problème d’isolation. Le facteur principal est presque toujours la porte de garage. Comme il est généralement fait de métal, le froid en hiver et la chaleur en été peuvent facilement le traverser.

Il en résulte que les personnes qui vivent dans une maison avec un garage ont de plus en plus de mal à chauffer ou à refroidir la maison, et doivent donc consommer plus d’énergie, que ce soit pour le chauffage ou la climatisation.

En plus d’être un désagrément pour le foyer, cela signifie également une augmentation des coûts. Voyons comment isoler la toiture de votre garage.

Quelles sont les caractéristiques de l’isolation du toit d’un garage ?

De grandes différences de température à l’intérieur et à l’extérieur de la pièce affectent la sécurité des objets dans le garage. Lorsqu’un tel phénomène se produit, la condensation accumulée et la sensation d’humidité deviennent perceptibles dans les endroits où l’isolation thermique est très difficile.

Les parties métalliques de la voiture commencent à vieillir à un rythme accéléré et la rouille apparaît.

Il est possible de sauver la situation et d’éviter des conséquences désagréables de vos propres mains ou avec l’aide de spécialistes. Pour une existence confortable de divers objets et d’un véhicule, une bonne ventilation et le maintien d’une certaine température, jusqu’à + 5 ° C en hiver à l’intérieur du garage, sont nécessaires.

La nécessité d’une ventilation lors de l’isolation d’un garage.

Il n’est pas difficile d’obtenir des conditions optimales et la plupart des gens peuvent le faire. Avec un minimum de compétences en construction, vous pouvez isoler le toit. C’est le toit qui constitue une source de déperdition de chaleur, il convient donc d’accorder une attention particulière à ce point.

Lors de l’isolation d’un garage, il convient de noter que l’objectif principal est de réaliser l’ensemble du travail de manière efficace. Une approche commerciale compétente exclura l’apparition ultérieure de la corrosion due à la condensation. Un autre avantage de l’isolation thermique est de faire des économies sur le chauffage de la pièce.

Quels sont les matériaux et les outils nécessaires au processus d’isolation ?

Avant de procéder à l’isolation de la toiture du garage, il convient de planifier les travaux à effectuer. Aujourd’hui, le choix des matériaux permet de réfléchir à l’achat. Le marché de la construction offre une large gamme de produits. Avant d’acheter, il est important de planifier l’ensemble du processus d’isolation dans les moindres détails.

Le principal facteur qui justifie le choix de tel ou tel matériau est le climat de la région. Compte tenu des conditions climatiques des régions du nord, il est recommandé d’isoler le toit avec des matériaux de construction denses et fiables. Dans les régions du centre et du sud, vous pouvez faire des économies : rendez l’isolation plus mince. Dans les régions chaudes, elle n’est pas nécessaire comme chauffage, mais comme protection contre l’humidité.

Les types de matériaux suivants sont applicables à l’isolation thermique des garages :

  • laine minérale
  • options de polymères (penoplex, polystyrène) ;
  • fibre de verre ;
  • mousse isolante, mousse de polyuréthane et chauffages liquides (astratek, corindon).

L’installation des types présentés peut être réalisée indépendamment. Le stock d’outils doit être réduit au minimum ; dans la plupart des cas, des couteaux tranchants suffisent. Tout le matériel est léger, il est facile à poser à l’aide de structures de soutien.

Comment isoler le toit d’un garage vous-même ?

Tous les propriétaires de garage ne peuvent pas isoler l’extérieur. Pour que cela soit réel, il doit y avoir un grenier dans le toit. La plupart des automobilistes ne disposent pas de tels locaux pour une voiture, il est donc utile de s’attarder plus en détail sur l’isolation thermique de l’intérieur. Se débrouiller seul avec des matériaux classiques et un minimum d’outils, tout le monde peut le faire.

Installation avec du polystyrène et de la mousse de polystyrène

Il est possible d’isoler le plafond de l’intérieur directement sur le béton en utilisant des polymères. Cette méthode d’isolation est également applicable aux planchers métalliques, mais avec une technologie légèrement différente.

La toiture métallique est isolée de l’intérieur selon l’algorithme suivant :

  • La première chose à faire est de placer un profilé en bois ou en métal sur le toit.
  • Ensuite, procurez-vous une colle adaptée aux carreaux de céramique, par exemple de la marque Ceresit.
  • Une truelle crantée peut être utilisée avec ces outils.
  • Appliquer la solution diluée sur des feuilles de mousse (1 m * 1 m) ou des penoplex. Collez-les au plafond.
  • Retirez les joints formés avec la même colle à carreaux.

Le schéma d’isolation d’une chape en béton est similaire. Seulement pour cette option, la construction d’un lattage en bois ou en métal est à exclure. Toutes les fissures et tous les joints sont scellés avec de la mousse de polyuréthane.

Après avoir franchi toutes les étapes des procédures, vous obtenez un plafond décent. Vous pouvez laisser tout comme c’était, sans beautés. Certains préféreront fermer l’isolation en ajoutant une autre couche de matériau de finition.

Installation de la laine de verre

Le plus important lorsqu’on travaille avec de la fibre de verre est de respecter les mesures de sécurité. Il faut faire attention. Il est nécessaire de protéger vos yeux et votre système respiratoire contre la poussière du matériau. Lors de la préparation de l’installation, il est utile de se munir d’un film plastique et d’un couteau/ciseaux bien aiguisé.

Après avoir passé les étapes de préparation, vous pouvez vous mettre au travail :

  • La construction du tour : il peut être en bois ou en métal, le premier matériau nécessitant obligatoirement une imprégnation antiseptique. L’épaisseur des poutres doit être égale à celle de la couche d’isolation. La structure est fixée à l’aide de vis autotaraudeuses, en laissant un petit espace entre le bord du toit et la toiture.
  • Il est nécessaire de créer une couche d’étanchéité en posant la membrane avec un chevauchement d’environ 10 cm et en la fixant avec du ruban de montage. Les feuilles sont fixées à l’aide d’une agrafeuse. La membrane protégera l’ensemble du contenu du garage contre les fuites. Omettre cette étape peut indiquer un travail inutile sur l’isolation, le matériau perdant ses propriétés en raison d’une éventuelle humidité.
  • Ensuite, la pose du matériau commence : le travail s’effectue sur du polyéthylène, où le coton est déplié et posé ;
  • On coupe les pièces nécessaires, égales à l’espace entre les poutres en bois ou en métal ;
  • Empilés en une seule couche, pour les régions du nord, en deux couches ;
  • A la fin des travaux avec le matériau de base, une couche pare-vapeur est nécessaire. Un film de couverture peut être un excellent choix. Les grands morceaux de matériau sont étalés sur toute la surface du toit avec un chevauchement, fixé à l’aide d’une agrafeuse ou de ruban adhésif double face (collé à la caisse).
    il est nécessaire de compléter l’isolation par une finition ; des plaques de plâtre peuvent convenir ici.

Installation de la laine minérale

La laine minérale est posée selon un schéma similaire à celui de la fibre de verre. Le matériau est fixé à l’aide de clous et de fil de fer selon le schéma suivant : des clous sont enfoncés dans les solives à une distance de 40 cm, puis un fil de fer est passé par-dessus, imitant un treillis. Comme dans le cas précédent, le matériau a besoin d’un pare-vapeur, le sol en film ne doit pas être oublié, sinon le coton perdra ses propriétés déclarées de préservation de la chaleur.

Retour haut de page