Quel niveau de décibels pour un aspirateur silencieux ?

Décibels asporateur silencieux

Traditionnellement, l’un des principaux inconvénients des aspirateurs est le bruit qu’ils émettent. L’aspirateur est l’un des appareils qui génèrent le plus de nuisances sonores, bien plus que d’autres appareils de la vie quotidienne tels que les réfrigérateurs, les lave-vaisselle ou les micro-ondes.

C’est pourquoi de nombreux utilisateurs souhaitent acheter un aspirateur silencieux.

Comment le bruit est-il mesuré ? Que signifie un aspirateur silencieux ? Quels sont les appareils qui répondent à ces paramètres ? Comment obtenir un plus grand silence ?

Qu’est-ce que la pollution sonore ?

La pollution sonore est l’excès de son qui modifie les conditions environnementales normales d’une zone. Les activités humaines génèrent beaucoup de bruit : voitures, trains, avions, industrie, loisirs… et cela peut être désagréable pour certaines personnes, au point d’avoir des effets négatifs sur la santé physique et/ou mentale, dans certains cas.

Dans nos maisons, plusieurs appareils sont les “rois” de la pollution sonore : aspirateurs, perceuses, mixeurs ou sèche-cheveux, par exemple, peuvent générer un bruit gênant, non seulement pour les habitants de la maison, mais aussi, parfois, pour les voisins.

Comment le bruit est-il mesuré ?

Le bruit est mesuré en décibels (dB). Un décibel correspond à un dixième de Belio (du nom du célèbre inventeur Graham Bell), et est utilisé pour comparer l’intensité d’un bruit.

La plupart des aspirateurs ont un niveau de bruit compris entre 70 et 85 dB. Par exemple, le bruit d’un lave-vaisselle se situe généralement entre 45 et 60, le bruit d’un train peut avoisiner 80, le volume sonore d’un concert peut dépasser 110 et le moteur d’un avion au décollage peut avoisiner 130.

Selon certaines études, le niveau de bruit tolérable est d’environ 70 décibels (équivalent à une situation de trafic intense). En outre, il peut être gênant, voire nuisible, pour nos oreilles dans des situations de bruit élevé pendant une période prolongée.

Bien entendu, il n’est pas toujours nécessaire que le bruit dure longtemps pour être nuisible. Si le niveau de décibels est très élevé (par exemple, un coup de feu, qui atteint 160 décibels), il peut perforer le tympan ou provoquer d’autres gênes auditives.

Lors de l’achat d’un aspirateur, nous disposons généralement de ces informations (s’il s’agit d’un aspirateur sec à cordon, nous aurons l’étiquette énergétique). Nous pouvons donc comparer et voir lequel est le plus bruyant et lequel est le plus silencieux. Mais quelle est la différence de bruit, par exemple, entre un aspirateur de 70 décibels et un aspirateur de 80 décibels ?

Les décibels ne sont pas mesurés sur une échelle linéaire, mais sur une échelle logarithmique.

Qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie qu’une augmentation de 10 décibels équivaut à une multiplication par 10 du bruit. Par conséquent, l’aspirateur de 80 décibels n’est pas un peu plus fort que l’aspirateur de 70 décibels, il est 10 fois plus fort.

A quel niveau de décibels un aspirateur est-il considéré comme silencieux ?

Jusqu’à 68 décibels, les aspirateurs sont considérés comme silencieux. En ce qui concerne les aspirateurs traîneaux, certains aspirateurs traîneaux avoisinent les 66!

Nous disposons également d’une autre alternative très intéressante, si nous ne voulons pas déranger les voisins, ou simplement éviter un bruit excessif à nos oreilles, et ce sont les aspirateurs robots.

Les aspirateurs robots sont plus silencieux que les aspirateurs traîneaux ou balais. La plupart des appareils ne sont pas plus bruyants que 68, et un bon pourcentage de robots sont même inférieurs à 60 décibels, de sorte que le niveau sonore est beaucoup plus acceptable pour nos oreilles.

De plus, ces appareils ne nettoient pas seulement la maison par eux-mêmes, mais dans de nombreux cas, nous pouvons les programmer pour qu’ils fassent leur travail à des moments où personne n’est à la maison, ce qui serait encore moins gênant.

Comment choisir un aspirateur silencieux ?

Vous devriez regarder des choses comme :

  • Efficacité énergétique : la consommation est une question à prendre en compte. L’aspirateur n’est pas un appareil qui consomme beaucoup (car il n’est pas utilisé tous les jours), le coût de la consommation n’est que de quelques euros par an, mais c’est plus une question écologique qu’économique (entre tous les utilisateurs d’aspirateurs, nous cumulons beaucoup de kilowatts, ce qui peut générer beaucoup de pollution atmosphérique).
  • La propreté de l’air : la réémission de poussière est l’un des aspects à prendre en compte. Si l’appareil est bien scellé et possède des filtres HEPA ou similaires, vous obtiendrez un air plus propre (particulièrement important pour les personnes allergiques à la poussière et/ou aux acariens).
  • Le type de surface à nettoyer : lors de l’achat d’un aspirateur, tenez compte du fait que votre maison comporte beaucoup de moquettes ou de tapis (et s’ils ont des poils longs), que vous avez du parquet ou que les sols en céramique prédominent.

Comme nous l’avons dit, l’étiquette énergétique vous donne beaucoup d’informations.

Retour haut de page