Comment le voyage permet de supporter sa dépression ?

voyage et dépression

Bien que la vie soit un cycle constant et que l’on ne puisse pas être heureux cent pour cent du temps, une tristesse prolongée, une mélancolie et un manque d’enthousiasme pour la vie indiquent que nous sommes confrontés aux symptômes de la dépression. La dépression peut devenir un problème grave, il est donc important d’en connaître les premiers signes.

Une personne souffrant de dépression, surtout s’il s’agit d’une dépression grave, a besoin d’un traitement et d’un soutien professionnel, car vivre avec une dépression exige un travail quotidien pour la surmonter.

Les voyages comme moyen de surmonter la dépression

Si s’ouvrir à de nouvelles expériences est l’une des stratégies, alors il n’y a rien de plus efficace pour y parvenir que de voyager. Lorsque nous voyageons, nous découvrons des mondes différents que nous ne connaissions pas auparavant, ce qui nous oblige à rester vigilants.

En voyage, nous devons être plus vigilants que dans notre vie quotidienne. Nous rencontrons de nouvelles personnes, vivons de nouvelles expériences et faisons face à de nouvelles situations, ce qui garde notre cerveau occupé, “distrait” des pensées négatives qui causent la dépression.

Toutes ces nouvelles situations amènent notre cerveau à libérer des endorphines et de l’ocytocine, connues sous le nom d'”hormones du bonheur”, qui nous font nous sentir bien, énergiques et de bonne humeur.

Si cela fait plaisir à n’importe qui, déprimé ou non, de prendre quelques jours de congé et d’échapper à la routine, lorsqu’il s’agit de vaincre la dépression, un voyage peut avoir des effets bénéfiques immédiats et durables.

Bien entendu, lorsque nous parlons d’un voyage qui contribue réellement à changer non seulement notre humeur, mais aussi notre perception de nous-mêmes et de notre vie, nous parlons d’un type de voyage un peu particulier comme un voyage spirituel.

Un voyage, pour nous aider réellement à surmonter la dépression, doit être un voyage que nous faisons avec quelqu’un que nous aimons beaucoup et avec qui nous nous comprenons bien, ou il peut même être préférable de le faire seul.

De préférence dans un endroit où nous ne sommes jamais allés auparavant, afin que chaque pas soit une découverte et que notre cerveau produise de plus en plus d’hormones du bonheur.

Et enfin, pour profiter de tous ses effets bénéfiques potentiels, le voyage doit durer plusieurs jours (le plus possible), une escapade d’un week-end nous distraira certes mais pas longtemps.

Quels sont les effets bénéfiques des voyages si l’on souffre de dépression ?

Nous avons déjà dit que lorsque nous voyageons, nous sortons de notre routine et de notre monde connu. Le voyage est un processus d’apprentissage continu, un processus auquel nous ne pouvons échapper et qui nous maintient donc plus vivants.

1. Les voyages nous mettent face à des situations uniques

L’un des effets de la dépression est une tendance à l’isolement. Lorsque nous sommes déprimés, nous nous sentons déconnectés du monde et des gens qui nous entourent et nous nous concentrons sur des pensées négatives qui nous isolent encore plus.

Le voyage nous oblige à sortir de notre isolement, nous confronte à de nouveaux lieux et nous maintient dans un état de surprise constant. En voyageant (encore plus lorsqu’on voyage seul), nous sommes amenés à interagir avec des étrangers et, dans de nombreuses situations, nous devrons prendre en compte les besoins des autres, ce qui nous fera cesser de penser uniquement à nos propres sentiments.

Au cours du voyage, nous devrons prendre des décisions et résoudre des “problèmes” auxquels nous ne sommes normalement pas confrontés dans notre vie quotidienne, ce qui nous fera réfléchir et même développer notre créativité. De plus, les belles choses que nous vivons en voyageant deviendront des souvenirs positifs qui nous rempliront de sentiments agréables une fois le voyage terminé.

À long terme, les nouvelles personnes, réalités et expériences aideront le cerveau à modifier la façon dont il perçoit notre propre vie.

2. le voyage permet de découvrir nos véritables capacités

Un autre symptôme de la dépression est une tendance à une faible estime de soi, nous pensons que nous sommes incapables d’accomplir beaucoup de choses et nous nous sous-estimons. Mais lorsque nous voyageons, nous sommes confrontés à des situations où nos capacités sont mises à l’épreuve et où nous sommes capables de faire des choses que nous pensions impossibles.

Lorsque nous voyageons, nous sommes libres, personne ne nous connaît et personne ne se soucie de qui nous sommes dans la “vraie vie”. Nous pouvons être qui nous voulons, personne ne nous critiquera et personne n’attendra de nous que nous nous comportions d’une certaine manière. Nous sommes des étrangers dans un monde d’étrangers.

Le simple fait de savoir cela nous aide à rompre les liens, nous pouvons manger, faire ou aller où nous voulons. Ce sentiment de liberté absolue, d’être déchargé, est fondamental pour surmonter la dépression et se découvrir soi-même. Nous sommes sûrs d’être agréablement surpris.

En outre, si nous gardons les yeux et les oreilles ouverts, nous sommes sûrs de rencontrer des personnes qui nous inspireront. Voir et écouter des personnes qui ont décidé de vivre leur vie comme elles le souhaitent vraiment, et non en fonction de ce que les autres attendent d’elles, peut nous aider à voir notre propre vie différemment et à comprendre que nous pouvons changer tout ce qui nous rend malheureux et déprimés. Nous pouvons découvrir que ce que nous pensions impossible est possible.

3. Rencontrer de nouvelles personnes est une aide précieuse pour surmonter la dépression

Normalement, dans notre vie quotidienne, il n’est pas facile de rencontrer de nouvelles personnes, encore moins en vieillissant, et encore moins si nous sommes déprimés, car la dépression diminue notre humeur et nous rend quelque peu antisociaux. Mais lorsque nous voyageons, nous sommes exposés et nous rencontrons de nouvelles personnes, même si nous ne le voulons pas.

D’une part, nous pouvons rencontrer d’autres voyageurs qui font la même chose que nous et avec qui nous avons quelque chose en commun. Ce premier lien peut se transformer en une véritable amitié qui dure dans le temps et c’est toujours un gain. Nous pouvons également rencontrer des personnes qui nous inspirent, qui nous motivent et qui nous font voir des façons de vivre que nous n’avions même pas imaginées. Cela ouvrira nos esprits et nous apportera de grands bénéfices.

Mais lorsque nous voyageons, nous apprenons aussi à connaître d’autres réalités. Que nous nous rendions dans un endroit moins chanceux que celui où nous vivons, ou que nous fassions du bénévolat pendant notre voyage, cela nous aidera à comprendre qu’il y a des gens qui ont des vies beaucoup plus difficiles et qui conservent pourtant la joie de vivre.

Ainsi, nous verrons plus clairement toutes les choses pour lesquelles nous devrions être reconnaissants et l’optimisme et l’enthousiasme pour la vie reviendront dans nos cœurs. De plus, le volontariat nous permettra de nous sentir utiles aux autres et nous cesserons de penser autant à nous-mêmes et à nos problèmes.

4. Voyager nous donne une nouvelle perspective

Lorsque nous sommes déprimés, nous perdons la capacité de regarder notre vie avec suffisamment de recul. Nous ne sommes pas capables de voir au-delà de notre réalité immédiate et ne pouvons donc pas évaluer correctement nos problèmes.

Lorsque nous voyageons, notre monde s’ouvre. Nous sommes capables de voir notre vie quotidienne en perspective, comme s’il s’agissait d’une immense image complète, et nous pouvons alors voir tout ce qui nous entoure beaucoup plus clairement et évaluer nos véritables possibilités.

Tout ce que nous vivons et apprenons en voyageant peut nous aider à penser différemment et à surmonter les causes de la dépression.

5. Le monde lui-même devient une antidépresseur naturel

La beauté de la nature peut être bouleversante et avoir un effet surprenant sur nous et notre humeur. Être en contact avec la nature et contempler des paysages que nous n’avons jamais vus auparavant et qui sont loin de faire partie de notre quotidien, peut devenir le meilleur antidépresseur naturel que nous puissions avoir.

Bien que cela puisse sembler un cliché, la nature a un effet calmant très fort sur nous, aussi se voir au milieu de paysages qui nous surprennent peut être l’une des meilleures thérapies pour surmonter la dépression.

Qu’il s’agisse d’une longue promenade en forêt, d’atteindre le sommet d’une montagne, d’écouter le tonnerre d’une grande rivière ou de plonger au fond de la mer pour découvrir l’étonnante vie marine, cela nous aidera à ressentir un bonheur que la dépression nous avait fait oublier et aura un effet durable sur notre humeur. Ne sous-estimons pas le pouvoir que la nature a sur nous.

Pour toutes ces raisons, les voyages peuvent être le meilleur remède contre la dépression. Si la tristesse et le découragement nous envahissent, prenons une grande respiration et laissons pour un instant tout derrière nous pour nous lancer dans l’aventure du voyage. Le voyage est un processus de découverte, découverte du monde qui nous entoure, découverte de personnes différentes et uniques et, peut-être plus important encore, découverte de nous-mêmes et de nos capacités.

Et lorsque le voyage sera terminé, le simple fait de se souvenir des moments vécus, de la grandeur de la nature et de tout ce que nous avons pu faire, sera un excellent antidote pour ne pas retomber dans la tristesse.

Retour haut de page