Comment choisir sa scie sur table ?

Les scies sont l’un des outils électriques indispensables dans le secteur du travail du bois. Adaptées à la coupe et au polissage du bois, mais aussi d’autres matériaux souples comme le plastique ou les feuilles de métal en aluminium ou en laiton, les scies offrent un large choix de modèles qui couvrent tous les besoins du professionnel ou de l’amateur.

Par exemple, les modèles portables comprennent des scies circulaires, des scies sabres, des scies sauteuses et des scies à onglet, entre autres. En revanche, la famille s’agrandit encore si l’on considère les modèles de scies semi-portatives et stationnaires, qui constituent un autre grand groupe de machines largement utilisées dans les ateliers et les industries du bois.

C’est précisément dans ces deux dernières catégories que s’inscrit le groupe des scies sur table, dont il sera question dans cet article.

Qu’est-ce qu’une scie sur table ?

Cet outil utile, dont les premiers prototypes ont été mis au point il y a plus de deux siècles, consiste essentiellement en un disque de coupe circulaire dépassant du centre d’une table horizontale qui fait partie de la machine. D’où son nom de base de « scie sur table », car elle intègre effectivement une table.

La scie est en position fixe et l’opérateur pousse les pièces à travers la lame pour effectuer des coupes beaucoup plus rapides et précises que les scies circulaires manuelles. Ces coupures peuvent être :

  • Tout droit dans le sens du grain du bois.
  • En travers du fil du bois
  • les coupes en onglet et en biseau, c’est-à-dire les coupes angulaires

La scie circulaire à table est souvent la première machine qu’un menuisier achète et elle devient rapidement le centre d’activité de l’atelier du menuisier, car différentes pièces sont retournées à plusieurs reprises à la scie à table pour être équarries, façonnées, rainurées, coupées en onglet et épissées.

Combien de types de scies à table existe-t-il ?

Il est très utile de souligner les différents types de scies sur table que l’on peut trouver sur le marché, d’autant plus qu’il existe une grande divergence dans la désignation de nombre d’entre elles, ce qui est source de confusion pour l’utilisateur inexpérimenté.

À cette fin, nous soulignerons deux points importants.

Tout d’abord, de nombreuses personnes font référence aux scies de table et aux scies circulaires de manière interchangeable, comme si elles étaient synonymes, ce qui est en partie vrai et en partie faux.

Les scies sur table sont un type spécifique de scie circulaire, et pour plus de clarté, nous pouvons nous référer à cette revue. Ce que les scies circulaires présentées dans cet article ont en commun, c’est que l’outil de coupe de toutes ces machines est un disque denté, appelé lame de scie circulaire, car en fait, en plus de servir de scie circulaire, il est lui-même un cercle.

Cela la différencie de l’outil de coupe d’une scie à ruban, d’une scie sauteuse ou d’une scie sabre, par exemple, dont aucun n’est un disque ou un cercle.

Deuxièmement, il est très courant, même chez les fabricants, d’associer une scie sur table exclusivement à un modèle semi-portatif.

En réalité, les scies sur table se divisent en plusieurs types et, comme nous venons de l’indiquer, comprennent des modèles semi-portatifs et stationnaires. La confusion peut provenir du fait que toutes ces scies incorporent une table (pliante ou non) dans leur conception et n’impliquent pas nécessairement qu’elles doivent être montées sur une table ou un établi pour fonctionner.

Les différents accessoires d’une scie à table

Certains des composants de la figure ci-dessus sont des accessoires qu’il est très important de posséder pour bien utiliser la machine. Pour les débutants comme pour les experts, connaître les accessoires et leur fonction permet de garantir non seulement des coupes de qualité, mais aussi des conditions de travail sûres.

Faisons connaissance avec les principaux accessoires d’une scie circulaire à table en les regroupant selon leur fonction.

a) Accessoires de base

Nous allons en détailler trois, sans lesquels il serait impossible de travailler avec notre scie.
Lame ou lame de scie circulaire

En fait, la pièce la plus importante de toute scie à table est la lame. Il existe différents types de lames utilisées pour différentes fonctions et le facteur de différenciation est le nombre de dents et leur forme. Par conséquent, le matériau que nous allons couper et le type de coupe que nous voulons faire sont fondamentaux pour choisir la bonne lame, et pour cela nous pouvons consulter cet article.
Lame ou disque de scie circulaire

Lame ou disque de scie circulaire

Il existe dans le commerce des lames de scie qui peuvent être utilisées pour des coupes spécifiques, mais si vous êtes débutant, vous pouvez acheter des lames polyvalentes, capables de réaliser tous les types de coupes. Pour des raisons de qualité et de sécurité, veillez toujours à utiliser des lames neuves ou parfaitement aiguisées.

Pour les coupes de base, nous avons besoin d’un arrêt pour servir de guide. Par exemple, si nous devons couper dans le sens du fil du bois, le guide parallèle est l’outil nécessaire qui servira de guide de plan vertical pour des coupes précises.
Scie circulaire à table – Guide de coupe parallèle

Scie circulaire à table – Butée de coupe parallèle

Comme la coupe parallèle fait partie de la plupart des opérations de coupe utilisées par les grandes marques de scies sur table, cette butée est un accessoire indispensable, car elle permet de guider clairement la pièce à travers la lame.
Butée de tronçonnage ou guide d’onglet

Comme ci-dessus, il s’agit d’un autre accessoire essentiel si vous souhaitez effectuer des coupes d’onglet et des coupes transversales dans le sens du grain du bois. Il est important que la jauge d’onglet soit équipée de butées solides, d’angles faciles à lire, qu’elle s’insère facilement dans les fentes d’onglet et qu’elle puisse glisser d’un côté à l’autre sans perdre de sa fermeté et de sa robustesse.
Scie circulaire à table – Arrêt de tronçonnage

Scie circulaire de table – Butée de coupe transversale

Bien qu’il puisse être acheté séparément, de nombreux fabricants intègrent un guide d’onglet dans leurs scies circulaires de table.

b) Accessoires de sécurité

Les scies sur table sont l’une des machines les plus dangereuses car elles peuvent causer des blessures graves à l’opérateur. Il faut donc être extrêmement prudent lorsqu’on travaille avec elles. Les accessoires présentés dans la figure ci-dessous nous aideront à travailler en toute sécurité.

1. tige de poussée

Comme son nom l’indique, cette partie nous permet de pousser le matériau à travers la lame sans exposer directement notre main. Il s’agit d’un accessoire de sécurité indispensable pour travailler avec des bandes étroites de moins de 120 mm de large. Il est important de considérer les différents types de poussoirs que nous pouvons utiliser pour diverses tâches de coupe, car il est essentiel de toujours avoir un bon contrôle du matériau avec lequel nous travaillons pour éviter les accidents.
2. bloc poussoir

Si nous devons couper des matériaux d’une largeur inférieure à 30 mm, au lieu d’utiliser un bâton poussoir, il est beaucoup plus pratique et plus sûr d’utiliser un bloc poussoir, un outil qui n’est généralement pas fourni avec la machine et qui ressemble à une truelle ou à une truelle de maçon. La différence avec les tiges est qu’il est plat et possède une surface solide avec une prise horizontale fournie par une poignée. Lorsque nous devons réaliser des rainures dans la pièce, le bloc poussoir est plus adapté, car il offre une prise supplémentaire pour les matériaux plus larges.
3. Peigne de serrage

Cet outil optionnel maintient fermement la pièce contre les butées parallèles ou transversales, empêchant la pièce de rebondir lorsqu’elle glisse devant la scie, et évitant ainsi tout risque de dommage ou d’accident. Elle possède des dents inclinées qui suivent la pièce à usiner et est suffisamment polyvalente pour être utilisée sur presque toutes les scies à table.
Scie circulaire à table – Peigne de serrage

Scie circulaire de table – Peigne de serrage
4. Insert de la lame de coupe

Cette petite pièce de bois ou de métal est une « bouche » qui entoure la lame. En général, celles qui sortent de l’usine laissent beaucoup de jeu autour de la lame et c’est pourquoi vous devrez bientôt les remplacer par une plaquette sans jeu ou sans contrecoup. Cela signifie qu’ils formeront un très petit espace, qui, en plus d’offrir une plus grande protection à l’utilisateur, empêchera les copeaux de tomber dans les parties internes de la scie.
5. Protection de la lame de scie

Retour haut de page